Récital d’Inauguration de l’Orgue Hybride

Christian SCHMITT

ORGANISTE DE L’ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE BAMBERG

Gunnar IDENSTAM

ORGANISTE, COMPOSITEUR, GRAND PRIX DE CHARTRES 1984

Jean-Philippe LE TRÉVOU

ORGANISTE, SPÉCIALISTE DE L’ORGUE DE CINÉMA

L’orgue de demain, c’est maintenant !

En 2015, le Centre de Congrès d’Angers et son auditorium sont en projet de rénovation, alors que l’orgue, cet un instrument en perpétuel renouvellement, est absent en France des salles de concerts.

C’est ainsi que l’association C.S.P.O. a proposé à la Ville d’Angers d’équiper l’auditorium du Centre des congrès d’un orgue hybride, instrument inventif, alliant tradition et modernité :
• un buffet d’orgue de 1500 tuyaux de facture traditionnelle entouré de 18 cabines acoustiques, relié à une console numérique mobile, pour une qualité sonore optimale et un répertoire infini, de la musique ancienne aux créations d’aujourd’hui, mais aussi pour le jazz, la musique de film, etc.
• une console numérique mobile permettant d’investir tous les lieux culturels et espaces publics, favorisant la rencontre entre l’orgue et toutes les disciplines artistiques, cinéma, danse, théâtre…, ainsi que la sensibilisation des publics les plus divers.

En 2017, la Ville d’Angers, a décidé de donner suite à cette proposition et de lancer sa construction grâce à un cofinancement exemplaire public et privé : Ville d’Angers, État, Région des Pays de la Loire, Département, Fondation Mécène et Loire et 200 entreprises et donateurs privés. Elle affirme par cet engagement sa volonté d’encourager la création musicale et de susciter de nouvelles rencontres artistiques.

La Ville d’Angers et la C.S.P.O. ont ensemble mesuré tous les atouts que présentent l’implantation d’un tel instrument dans une salle de concerts, et son caractère pionner. Le premier orgue hybride de salle de concert en France sera angevin et constituera un véritable événement, offrant des perspectives en termes de développement culturel, d’attractivité et de rayonnement pour l’ensemble de la région des Pays de la Loire.

Trois maîtres d’orgue pour une première

Afin d’honorer dignement l’arrivée de ce bijou de technologie, Le Printemps des Orgues a sollicité trois grands noms du roi des instruments : Christian Schmitt collectionne les prix de musique et d’orgue (citons celui du meilleur soliste de la Fondation culturelle européenne « Pro Europa » en 2003) avant de se produire dans salles les plus prestigieuses et avec de nombreux artistes comme Juliane Banse, Roy Goodman ou encore Sir Roger Norrington. Il donnera à entendre les plus belles pages pour orgue signées entre autres de Haendel, Bach, Liszt, Franck et Widor.

Les fidèles du Printemps connaissent bien désormais Gunnar Idenstam dont le talent d’improvisateur l’a submergé récemment dans un dialogue folk avec Denez Prigent. L’organiste suédois se plaît à unir musique savante et folk-rock tout en forçant l’admiration par ses transcriptions d’œuvres symphoniques qui composeront sa prestation.

Autre complice fidèle du festival, Jean-Philippe Le Trévou l’est aussi de l’orgue Allen, dont il est le distributeur officiel en France. Les auditeurs qui ont pu assister à ses ciné-concerts témoignent de la grande richesse de sa technique et de son inspiration. Qui de plus légitime pour faire découvrir au public la palette des 260 sonorités numériques qui s’ajoutent aux soixante-dix jeux traditionnels de cet orgue unique.

Autour d’un instrument de demain, c’est l’occasion de revivre un passé intemporel et un présent bien vivant.

Partenariat : Ville d’Angers / Destination Angers

Start typing and press Enter to search